La décharge contrôlée de Zerizer dépendant de l’entreprise publique de wilaya de gestion des centres d’enfouissement technique sera prochainement renforcée après son extension, a-t-on indiqué dimanche lors d’une visite d’inspection à la commune du wali d’El Tarf, Benarar Harfouche. D’une capacité de compactage de 103.940 m3, ce projet qui nécessite un investissement de 150 millions de dinars porte sur la réalisation d’un deuxième casier d’enfouissement d’une surface de 2.332 m2 et d’une profondeur de 10 mètres, ainsi qu’une station de lagunage, ont indiqué des responsables du secteur local de l’environnement. Le wali a instruit les responsables du secteur à préparer un dossier d’exécution en vue de financer ce deuxième casier, mettant l’accent sur les efforts de l’Etat en matière de prise en charge des déchets qui portent préjudice à l’image de la ville afin de garantir salubrité et hygiène de vie au citoyen. Le premier casier d’enfouissement de Zerizer, mis en exploitation en 2011 et dont le taux de saturation est de l’ordre de 350 %, s’étend sur 4.500 m2 pour une capacité de compactage de 13.500 m3, a-t-on affirmé. Assurant la desserte des communes de Besbes, Zerizer, Asfour, Ben M’Hidi et El Chatt, le premier casier d’enfouissement traite 29.827 tonnes de déchets par an, a-t-on signalé. Lors du passage du chef de l’Exécutif local au niveau de cette décharge, de nombreux citoyens de la commune se sont plaints «des désagréments rencontrés au quotidien en raison des odeurs nauséabondes émanant de cette décharge contrôlée». Les citoyens ont également saisi cette opportunité pour réclamer la distribution des 520 logements de type locatif public (LPL) qui ont été lancés en chantier entre 2009 et 2011. Selon la directrice locale de l’urbanisme, de l’architecture et la construction, Djihane Derdour, différents travaux de VRD, primaires et secondaires, et d’aménagement extérieurs sont en cours depuis le mois d’octobre dernier, faisant état d’un taux d’avancement des travaux de près de 80%. Tout en insistant sur le respect de la «qualité des ouvrages», le wali a indiqué à cet effet qu’une «première liste de 250 unités de type LPL sera affichée vers la fin du mois de mars 2020». Au niveau de la même commune, le wali a, par ailleurs, donné le coup d’envoi de la 7ème caravane de solidarité en direction des familles démunies résidant dans les communes de Zerizer et Chefia, avant de présider une opération d’attribution de décisions d’octroi de caprins et d’ovins au profit de familles productrices. Il a en outre visité une exploitation agricole dédiée à la cuniculture, donné le coup d’envoi de travaux de réalisation d’un réservoir de 500 m3 d’eau dans la localité Essed, dans la commune de Cheffia, et ce, avant d’inspecter différentes infrastructures relevant du secteur de la jeunesse et des sports dans les communes de Zerizer et Cheffia.