Les éléments composant la BRI, affectés au commissariat du chef-lieu de wilaya El Tarf, ont réussi à faire avorter une tentative frauduleuse de corail. Lors de cette opération dans laquelle tous les moyens ont été mis en œuvre, ils ont aussi récupéré chez des dealers des hallucinogènes que ces derniers envisageaient de vendre à des clients ciblés dans plusieurs cités au niveau de cette importante agglomération. La bande criminelle est composée de 10 individus âgés entre vingt et trente ans, originaires de plusieurs villes et villages de la wilaya. Les policiers ont saisi plus de 37 kg de corail brut pour une valeur marchande de 15 millions de centimes et une balance électronique pour peser cette marchandise prohibée, transportée à bord d’une camionnette de particulier. La fouille minutieuse opérée a permis de découvrir du matériel servant généralement à la contrefaçon de billets de banque et des téléphones portables, livres blancs de la taille des billets préparés pour la contrefaçon Les mis en cause conduits sous escorte au commissariat de police ont été tous verbalisés. Poursuivant leurs investigations, les policiers enquêteurs ont localisé un autre groupe de dealers. Lors de l’opération coup de poings menée, 7 autres kilogrammes de kif traité et la somme de 15 millions de centimes, fruit des premières ventes, ont été saisis. Dans l’après-midi, selon le communiqué de presse, ils ont été présentés par devant le Procureur de la République qui, au vu des nombreux griefs et des pièces à conviction jointes aux dossiers, a ordonné leur incarcération.
Saisie de comprimés psychotropes à Oum Teboul
Les douaniers affectés au poste au transit d’Oum Teboul, daïra d’El Kala, ont saisi dimanche, selon un communiqué de presse rendu public, près de 9 000 comprimés de psychotropes chez un transitaire venant de Tunisie. Cette importante quantité était destinée à inonder les villes de cette wilaya qui connaît, à cause de l’inertie des responsables de l’emploi, un taux de chômage galopant depuis plusieurs années. Des jeunes sans soutien ont été même rayés des listes de pré emploi, souvent pour des motifs qui ne tiennent pas la route. Dans une seconde opération opérée par les mêmes services, les agents ont réussi également à saisir 132 autres comprimés de psychotropes. Le pot-au-rose, selon nos sources, a été découvert lors d’une fouille minutieuse d’un véhicule particulier. Les comprimés mis en sachet étaient placés dans une roue de secours. Pour leur part, les éléments de la police judiciaire ont saisi chez un buraliste à Bouteldja, à 12 km du chef-lieu de wilaya, 8 255 sachets de tabac à chiquer contrefaits impropres à la consommation pouvant nuire à la santé de son consommateur. Lors de la fouille effectuée dans le magasin, les policiers enquêteurs ont saisi encore 1 250 paquets de cigarettes de diverses marques. Les contrebandiers ont été verbalisés puis présentés devant les tribunaux compétents d’El Kala et de Bouteldja, qui ont pris en charge ces deux affaires d’introduction de comprimés psychotropes et de ventes de tabac à chiquer et de cigarettes impropres à la consommation.