Un mort, quatre survivants et sept disparus. Tel est le bilan d’une tentative avortée d’émigration clandestine à bord d’une embarcation de fortune au large des côtes d’El Kala dans la wilaya d’El Tarf.

 

C’est suite au chavirage de la barque, à bord de laquelle se trouvaient 12 candidats à l’émigration clandestine, tous originaires d’Azzaba dans la wilaya de Skikda, que le drame a eu lieu. « La barque s’est renversée à cause de la vitesse ou de la mauvaise gestion des poids et tout le monde s’est retrouvé dans les flots, certains s’agrippaient désespérément à la coque, d’autres tentaient de nager pour rejoindre la côte et d’autres n’étaient plus visibles », a raconté l’un des survivants.
Le corps d’un jeune a été repêché par les plongeurs de la Protection civile intervenue avec des semi-rigides, 4 rescapés ont pu être ramenés sur la terre ferme quant aux 7 autres, les recherches ont été déclenchées pour les retrouver. Le dispositif Search and Rescue (SAR) des gardes-côtes, appuyé par un hélicoptère, a été mis en branle. Il s’agit de secourir les disparus ou à défaut repêcher leurs corps. Selon nos informations, les harraga, au nombre de 12, auraient pris la mer à partir de l’une des nombreuses plages désertes de la wilaya d’El Tarfl (El Battah ou El Chatt) et comptaient rejoindre l’île de la Sardaigne avant de s’embraquer pour le Vieux Continent.