Les autorités locales ont décidé, dimanche, de renforcer les moyens de ramassage scolaire au niveau de plusieurs localités dans la wilaya d’El Tarf. Cette action vise plus particulièrement les zones rurales où l’on enregistre un taux de perdition scolaire important à cause justement du manque de moyens de transport. Les établissements ont été réalisés loin des lieux de résidence et lycéens et collégiens font des kilomètres à pied pour regagner des classes souvent manquant de chauffage en cette période hivernale. Dimanche, au niveau du siège de la wilaya et après le conseil de wilaya, les autorités ont organisé une cérémonie de distribution de 20 bus au profit de 18 communes des 24 que compte la wilaya d’El Tarf. Les six communes qui n’ont pas reçu de bus avaient eu leur part précédemment. Les autorités ont indiqué en outre qu’une autre série de distributions aura lieu prochainement. Des communes qui font face, depuis la rentrée scolaire, à des difficultés insupportables pour les jeunes élèves qui habitent pour la majorité dans les zones rurales et aussi plusieurs mechtas situées sur la bande frontalière comme celles de Zitouna, El Ayoun, Bougous et Oum Teboul.
La cérémonie de distribution, organisée en plein air, s’est déroulée dans un esprit bon enfant en présence de plusieurs directeurs exécutifs, de correspondants et journalistes conviés par le wali d’El Tarf. Notons au passage que la wilaya dEl Tarf, située aux portes de la Tunisie, a des localités enclavées. Selon les responsables locaux plusieurs autres communes comme Ben M’Hidi, Chebaita Mokhtar, El Ayoun, Drean et Berrihane auront un autre renforcement dans une prochaine distribution qui interviendra. Lors de cette cérémonie, le wali a évoqué de nombreux sujets préoccupants les citoyens. Suite aux émeutes qui sont devenues de plus en plus nombreuses ces dernières semaines, il a exhorté les P/APC à quitter leur fauteuil pour aller au-devant des préoccupations des citoyens dans le souci de minimiser les contestations. n