Dans le cadre de la prise en charge des malades âgés, une association bénévole a organisé dans la commune d’Asfour, daïra de Besbès, une journée de dépistage des maladies chroniques. Ainsi, selon les informations fournies, plus de quatre cents personnes ont été dépistées par les hommes en blouses blanches sur le diabète et le HTA.

Dans la wilya d’El Tarf, plusieurs personnes souffrent de ces deux maladies et certaines mal informées ou mal orientées traînent ces maladies sans le savoir.
Les statistiques établies par les organisateurs, « une association locale », des paramédicaux et des médicaux ont donné le dépistage d’une cinquantaine de cas pour cette localité située entre Ben M’hidi et Bouhadjar. L’opération qui a durée une matinée a été menée par un collectif de médicaux et paramédicaux guidés par le docteur Djallel Boussaha, un jeune médecin versé dans le bénévolat. Les malades ainsi diagnostiqués sont orientés vers un des centres hospitalisés étatiques où ils sont pris en charge et seront, selon nos interlocuteurs, suivis régulièrement. Les cas les plus graves ont été orientés en vue d’une hospitalisation. Lors de cette opération de dépistage, il ressort que les hypertendus dans cette région sont beaucoup plus nombreux que les diabétiques.
L’association locale a à son actif plusieurs autres actions dans l’intérêt public, notamment le secours des personnes âgées, le soutien à des familles nécessiteuses, des actions de volontariat, etc. Selon cette association, il est prévu dans les prochains jours des actions de sensibilisation sur le dépistage de ces maladies chroniques dans d’autres localités plus éloignées de la commune, qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya. Cette localité, pour rappel, souffre énormément du manque d’infrastructures étatiques. Malgré les efforts déployés, les insuffisances persistent. L’opération menée en début de semaine a permis aux sujets de connaître leur état de santé. L’action qui s’est déroulée dans une ambiance  bon enfant s’est déroulée au niveau de la Maison de jeunes située juste en face du siège de la commune du RND. Le collectif de cette association, formée de médecins, d’infirmiers et de citoyens, a expliqué les différentes actions à entreprendre par le malade afin de pouvoir déterminer sa maladie. Une action simple d’ailleurs qui peut se faire en quelques minutes,  l’analyse de sang. Les docteurs présents ont aussi souligné l’importance du dépistage et les différents symptômes pour chaque maladie chronique. Enfin, signalons au passage qu’à El Tarf plusieurs associations de ce genre ont été créées légalement. Des associations qui comptent dans les prochains jours mener des actions de grande envergure qui viseront, selon les responsables, les vingt-quatre communes que compte la wilaya d’El Tarf.