Selon un communiqué rendu public, la SDE compte lancer une campagne de sensibilisation dans les prochains jours pour le recouvrement de 94 milliards de centimes de créances.

Malgré toutes les campagnes de sensibilisation, les abonnés, mauvais payeurs, continuent de refuser leurs factures d’électricité et de gaz. A travers le communiqué lancé par la responsable de la cellule de communication de cette direction, cette dernière leur donne encore une chance de se rapprocher de ses agences commerciales afin de leur éviter les tracasseries administratives après la coupure. Elle les invite de régler leur dû avant de prendre des décisions fâcheuses à leur encontre. Le communiqué en question indique que les agences de cette direction vont être instruites d’appliquer à l’encontre de tous les mauvais payeurs ainsi que des collectivités locales en les sommant de respecter les délais de paiement faute de quoi, ils useront de tous moyens susceptibles de leur permettre de recouvrer leurs créances. Par ailleurs, on apprend que la SDE a envoyé 201 relances à l’égard des organes d’administration et
50 213 autres à des entreprises privées et aux ménages, en particulier. Plusieurs avertissements ont été envoyés aux concernés et des efforts importants pour sensibiliser les abonnés ont été mobilisés afin que les abonnés aient la culture du paiement. Malgré toutes les formes de facilités accordées pour le paiement, les mauvais payeurs continuent de faire la sourde oreille. La direction a instruit les abonnés lors de ses nombreuses campagnes de s’acquitter de leurs redevances en payant par cartes bancaires, interbancaire ou toute autre banque. La BNA a mis à leur disposition un terminal fonctionnel sans interruption de jour comme de nuit. Par ailleurs, les pertes subies par la société en ce qui concerne les agressions d’ouvrage d’électricité et du gaz s’élèvent à 34 milliards de centimes (78 GWH). Un tel déficit budgétaire de la société ne peut garantir à la SDE la continuité des prestations de service aux clients et aux institutions. Enfin, ordre a été aussi donné aux agents électriciens et gaziers de couper la consommation aux clients qui ont procédé à des raccordements illicites. Le piratage et la fraude sont punissables par les lois républicaines.