Les services du groupement de la gendarmerie nationale d’El Tarf ont arrêté sept (07) auteurs présumés de plusieurs incendies de forêts ayant ravagé, des dizaines d’hectares d’essences florales et calciné du cheptel et ruches d’abeilles, dans la commune de Ain Kerma et la localité de Semati, relevant du chef lieu, a-t-on appris, mardi, du chargé de la communication par intérim. Agissant sur la base d’informations faisant état des actes criminels de ces pyromanes parmi lesquels un mineur, les services de la gendarmerie ont ouvert une enquête qui a permis d’identifier les présumés coupables, originaires de la wilaya d’ EL Tarf, a précisé le commandant Djamel Nasri. Le premier groupe composant ces pyromanes, âgés entre 16 et 44 ans, ont été appréhendés dans la commune frontalière d’Ain Kerma, et conduits dans les locaux de la gendarmerie pour le parachèvement de l’enquête, a-t-on fait savoir. Poursuivis pour «incendies de forêts volontaires ayant causé des dégâts à la faune et la flore», six (6) des mis en cause ont été présentés devant le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel de Bouhadjar qui en a placé 03 sous mandat de dépôt, deux (02) sous contrôle judiciaire et le mineur a été, quant à lui, remis à ses parents. Le 7e mis en cause, impliqué dans les incendies de forêts au niveau de Semati, a été arrêté et sera présenté «incessamment» devant le tribunal correctionnel de compétence pour répondre de son crime, a-t-on souligné de même source. Près de 300 hectares de forêts ainsi que près de 700 arbres fruitiers, plus de 400 ruches d’abeilles et 21 baraques ont été détruits par les feux de forêts enregistrés, du 31 juillet dernier au 02 août courant, à travers différents sites forestiers relevant de cette wilaya frontalière. <