Le salon international Production-Exportation d’El Oued ouvrira ses portes, cette année, entre le 24 et 27 janvier prochain. Des représentants et des hommes d’affaires de plusieurs pays africains seront présents à cet évènement, dont la Libye, la Tunisie, la Mauritanie, le Sénégal, le Burkina-Faso, le Bénin, le Niger et le Mali.
Des destinations sur lesquelles plusieurs opérateurs nationaux opèrent déjà et au niveau desquels des liens d’affaires nouveaux peuvent être créés, selon les organisateurs du Salon. En tout, ce ne sont pas moins de 82 exposants qui sont attendus à cette importante manifestation économique et commerciale, orientée entre autres vers les échanges transfrontaliers et l’exportation de et vers les pays de la sous-région.
Outre les représentants de ces pays, des entreprises nationales publiques et privées auront leurs stands, précise le Directeur général de la société de services « El-Fahd-Expo », Fayçal Houamdi, co-organisateur du Salon avec la Chambre de commerce et d’industrie de Oued Souf (CCI-Souf).
Seront également présentes des institutions d’appui, telles que les assurances et les banques, dont les représentants vulgariseront les mécanismes d’accompagnement et les facilitations en vigueur pour soutenir l’investissement industriel productif, a-t-il ajouté.
L’édition 2022 du Salon de Oued-Souf est la deuxième du genre après celle organisée en novembre 2019 avant le début de la crise sanitaire. Il y a trois ans, une cinquantaine d’exposants seulement étaient présents, ce qui indique que, cette année, son audience auprès des opérateurs a gagné des points. Cela, même si des pays hors-Afrique étaient parmi les participants, à l’exemple de la Chine, de la France, de la Turquie et des Emirats.