Jeudi, aux environs de 16h, le corps sans vie d’un jeune homme, la trentaine, a été rejeté par la mer déchaînée au niveau de la plage d’El Marsa, à l’extrême ouest de la côte chélifoise. Vraisemblablement, la dépouille a séjourné dans l’eau plusieurs jours.

En effet, le corps de l’homme en état de décomposition très avancé a été retrouvé par des citoyens qui ont aussitôt alertés les services de sécurité et de la Protection civile. Ainsi, ces derniers, appuyés par les gendarmes, ont transféré la dépouille à la morgue de l’établissement public hospitalier Zighout-Youcef de Ténès pour autopsie et identification.
Selon les premiers échos, il s’agirait du corps d’un jeune homme porté disparu depuis dix jours ou celui d’un homme candidat à l’immigration clandestine qui n’a pas pu rejoindre les côtes européennes.
Il a fallu attendre plus de 24 heures avant que les services médicaux me réussissent à déterminer l’identité du corps grâce à l’aide de sa famille. Il s’agit effectivement du jeune homme dénommé Mohammed Amine Hadji, âgé de 30 ans et habitant la commune de Chettia. L’inhumation du corps a eu lieu ce samedi au niveau du cimetière de Sidi Abdelkader de Chettia.