Le parc d’attraction du quartier d’El Hamri d’Oran reste l’une des destinations préférées des familles oranaises et des jeunes en quête de distractions et de loisirs, notamment en fin de semaine, des vacances scolaires et des différentes fêtes.

Le parc, occupant une surface de 9 hectares, a été réalisé en 1983 et érigé en Epic placée sous la tutelle de la wilaya d’Oran. Depuis sa création, le parc œuvre à préserver sa place de site le plus fréquenté par les familles, en modernisant ses moyens pour répondre à une demande de plus en plus forte et exigeante.

Le site enregistre une moyenne de fréquentation avoisinant les 1,2 million de visiteurs annuellement sans compter un demi-million d’entrées gratuites octroyées aux enfants orphelins et autres avantages offerts au profit des enfants d’autres wilayas visitant Oran durant la période estivale, dans le cadre des caravanes et des échanges interrégions. Le directeur général de cette EPIC, Abderrahmane Belabbès, reconnaît que les challenges peuvent être difficiles à relever car préserver cette place privilégiée n’est pas une mince affaire à cause des facilités accordées par l’Etat au profit des opérateurs privés investissant le créneau des parcs d’attraction et de loisirs. «Le privé propose des prestations et des services modernes, innovants. Il est par conséquent de notre devoir de nous adapter à cette nouvelle conjoncture en tant qu’opérateur public, en modernisant constamment nos équipements et proposer de nouveaux jeux pour attirer davantage de visiteurs», a déclaré à l’APS M. Belabbès. Pour être à la page et répondre aux exigences de la concurrence, une enveloppe de 150 millions DA a été débloquée pour installer 12 nouveaux jeux qui viendront s’ajouter aux autres attractions et jeux mécaniques diversifiés très appréciés par les enfants et les jeunes. Ces nouveaux jeux seront opérationnels avant la fin du premier semestre de 2018, soit avant le ramadan et la saison estivale prochaine, période enregistrant un fort taux de fréquentation du site, expliquent les responsables du parc.