d’El Ghaïcha, Taleb Badreddine
La polyclinique d’El Ghaïcha, une commune située à quelque 113 km à l’ouest du chef-lieu de la wilaya de Laghouat, connaît d’énormes déficits. En effet, elle n’est pas dotée du minimum de personnel médical et paramédical qui lui permettrait de répondre aux besoins et attentes des patients en quête d’une prise en charge médicale adéquate. Cette structure sanitaire fonctionne au ralenti avec, en sus, des moyens dérisoires, un siège assez étroit, une absence quasiment totale des visites de spécialistes. Ce qui a poussé les patients à parcourir des dizaines de kilomètres vers la commune d’Aflou ou au chef-lieu de Laghouat pour se faire soigner. L’on déplore, dans la foulée, l’absence d’une maternité à même de prendre en charge les parturientes et les naissances au niveau de cette commune. « Des mères de familles ont accouché en cours de leur évacuation vers l’hôpital d’Aflou. Une situation très grave qui nécessite l’intervention rapide des responsables concernés » peut-on lire dans une lettre de réclamation envoyée par des associations locales au wali de Laghouat.

Aflou
Saisie de plus
de 500 bouteilles
de boissons alcoolisées
S’agissant de la lutte contre la criminalité, les services de la police de Laghouat ont mis la main sur 564 bouteilles d’alcool, soigneusement dissimulées à bord d’un véhicule de marque (Daewoo, Cielo) stationné au niveau du marché hebdomadaire de la ville. Selon un communiqué rendu publique, hier, par la cellule de communication de la Sûreté de Laghouat, cette opération a été menée par les éléments de la première Sûreté urbaine de la daïra d’Aflou. Les dealers ont été présentés devant le procureur de la République qui les a placés sous mandat de dépôt. Il est à noter que la contrebande d’alcool a pris, récemment, une ampleur sans précédent, comme à la veille de chaque fin d’année.