Pour une élection présidentielle libre, transparente et intègre, les cadres de dix bureaux de la région ouest et ceux du bureau de Béchar du mouvement
El Binaa El Watani se sont réunis, hier, à Sidi Bel Abbès pour élaborer leur dossier de l’élection et leur feuille de route et débattre des thèmes de la rencontre. Une rencontre présidée par le secrétaire général du mouvement Abdelkader Bengrina, en présence de Abdelwaheb Kalii, président des affaires électorales au sein du bureau national des élections.
Prenant la parole, le secrétaire national du mouvement El Binaa El Watani a souligné que cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres, initiées par son parti, dans l’objectif d’expliquer son initiative visant la préparation des élections et le dialogue pour éviter le vide institutionnel.
M. Bengrina dira que son parti a applaudi le discours de Bensalah et a appelé à la mise en place d’une commission nationale indépendante, chargée de la supervision, l’organisation et la surveillance de la prochaine élection présidentielle dans toutes ses étapes jusqu’à la proclamation des résultats. « Le choix des membres de la commission doit revenir au peuple», a-t-il indiqué, ajoutant qu’il a désigné des personnalités nationales, crédibles, indépendantes, sans affiliation partisane et dont l’unique ambition est de préserver la stabilité du pays.
Le représentant du parti politique dira s’opposer à la dissolution des entreprises dont les patrons sont incriminés dans des affaires de corruption, afin d’éviter le chômage à leurs travailleurs et aussi de renforcer le développement économique du pays. « Une revendication qui a été approuvée par le chef de l’Etat », annoncera-t-il. Le représentant du mouvement El Binaa El Watani dira rendre grâce à la jeunesse qui a conduit un mouvement populaire pacifique depuis le 22 février, pour l’intérêt du pays et loin de tout régionalisme et toute discrimination. Il dira avoir toujours rejeté le recours à une période de transition et s’attache aux élections et insiste sur l’importance de la poursuite de l’accompagnement par l’Armée nationale populaire du Hirak et béni le slogan « Jich chaâb khawa khawa ». « Notre armée doit garantir la transparence des élections et parer contre toute falsification lors du dépouillement et ce pour instaurer une nouvelle Algérie qui changera le grand Maghreb arabe ». « Un Hirak qui a battu l’élite de corruption et les a mis à l’écart ». Il dira s’attendre que Bedoui dépose sa démission cette semaine devant le chef de l’Etat pour son approbation.