Parallèlement au taux national, la propagation de la pandémie de la Covid-19 à Oran a sensiblement été ralentie depuis quelques jours. Avec un taux de 45 à 55 cas et 1 à 2 décès enregistrés quotidiennement, les responsables du secteur de la santé se disent rassurés de la stagnation de la situation en attendant la campagne de vaccination contre ce virus. Selon le chargé de communication de la DSP, Youcef Boukhari, «le nombre de cas positifs enregistrés à Oran depuis mars dernier s’élève à 10 000 en ce mois de décembre. La situation s’est beaucoup améliorée et on peut dire qu’elle est maîtrisée par le personnel médical après un record de 120 cas par jour, il y a quelques semaines». Le même responsable ajoutera : «Le taux d’occupation des lits a régressé pour atteindre les 17%, avec 4 cas admis en coma. S’agissant du vaccin anti-corona, «la DSP est prête à accueillir son quota dès que le ministère de tutelle approuvera l’opération, notamment les doses pour chaque wilaya. Pour Oran, 3 lieux de stockage répondent aux normes requises et sont prêts à accueillir plus d’un million de doses», affirme notre interlocuteur. Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Professeur Abderrahmane Benbouzid, avait fait état de «l’élaboration d’une stratégie nationale en préparation de l’opération de vaccination contre le Coronavirus dès l’acquisition du vaccin».J. M.