Houari Boumediène est le nom donné à l’unique lycée d’El Achir, à l’ouest du chef-lieu de wilaya, lors de son inauguration en 1998. A ses débuts, l’infrastructure a connu des jours de gloire en occupant la première marche du podium au niveau local en termes de gestion et de résultats scolaires et la 4e place au niveau national, pour basculer ensuite dans le laisser-aller et la dégradation pendant des années.

Mais grâce à l’Association des parents d’élèves, l’établissement a pu retrouver l’aspect digne d’une infrastructure scolaire. « Si le lycée affiche une belle image, c’est grâce à la générosité des membres de l’association qui ont mis la main à la poche pour repeindre l’intérieur et l’extérieur, colmater les fissures et renouveler les équipements, sans oublier l’appréciable contribution du directeur de l’education qui nous a amplement facilité la tâche. D’ailleurs, les résultats sont visibles pour les élèves de 1re et 2e AS après la réhabilitation de leur lycée », nous dit M. Benmakhlouf, vice-président de l’Association des parents d’élèves. La cour du lycée a abrité les festivités de Youm el ilm, en réservant des espaces aux différents établissements des trois paliers et des quatre coins de la wilaya, pour exposer leurs activités. Les élèves ont laissé libre cours à leur imagination à travers des dessins glorifiant le savoir et des activités manuelles incitant au respect de l’environnement, avant de chapeauter la cérémonie par l’attribution des prix d’encouragement.