Les forces de sécurité ont tué onze terroristes présumés affiliés à un groupe local de l’organisation terroriste autoproclamée «Etat islamique» (EI/Daech), basé dans la région agitée du Nord-Sinaï, a annoncé mardi le ministère égyptien de l’Intérieur. Ces terroristes, qui disposaient d’armes et d’explosifs, ont été tués dans une fusillade lors d’un raid sur leur cachette près d’un commissariat de police à Al-Arich, selon le communiqué. Ils ont utilisé la cachette comme «une base pour lancer leurs opérations hostiles», a dit le ministère. L’armée égyptienne a lancé en février 2018 une vaste opération «antiterroriste» dans le Nord-Sinaï. Depuis le début de l’opération, environ 650 terroristes présumés ont été tués, ainsi que près d’une cinquantaine de militaires égyptiens, selon les chiffres officiels.
Aucun bilan vérifié de source indépendante n’est disponible et la région est largement interdite aux journalistes. Cependant, le gouvernement égyptien a récemment commencé à organiser des visites pour les médias, étroitement supervisées par l’armée.