L’Union nationale des travailleurs de l’éducation et de la formation (Unpef) a adressé, hier, un courrier à la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit dans lequel elle dénonce la non-application du décret présidentiel n° 266-14 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires. Dans ce même document, le syndicat fait part des incohérences relevées dans la loi statutaire 240-12 relative au statut des employés des corps communs dans les sociétés et administrations publiques. « L’Unpef assume sa responsabilité envers tous les travailleurs du secteur de l’éducation et considère que la non-application de ces lois a fait perdre des acquis à la corporation », rapporte la lettre du syndicat. « Nous avons trop attendu et la commission chargée de réviser la loi statutaire n’a toujours pas donné ses résultats. La correction des incohérences de cette loi permettra de garantir l’égalité entre les niveaux et les corps dans le classement, la promotion et l’intégration », a déclaré le syndicat. Rappelons qu’en plus de ces revendications, l’Unpef est membre de l’Intersyndicale qui compte reprendre, le 28 janvier, la voie de la protestation contre l’adoption de la réforme de la retraite et la loi de finances 2017.