La ministre de l’Education nationale a entamé, hier mardi, de nouvelles rencontres bilatérales avec les syndicats de son secteur. Ce tour de table entre le ministère et ses partenaires sociaux est le deuxième après celui organisé au début du mois de janvier.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une visite à l’Office national des publications scolaires (ONPS) d’El Achour, Nouria Benghebrit a précisé que ces rencontres sont organisées «à la demande des partenaires sociaux». Elle a exprimé sa disponibilité à recevoir personnellement « les syndicats représentés par leur bureau national et pas uniquement le président du syndicat, pour permettre à chaque syndicat de poser minutieusement ses préoccupations », précisant qu’une rencontre hebdomadaire était prévue pour chaque syndicat. En ce qui concerne le dossier des retraites et des candidats aux départs avant l’âge requis, la ministre a déclaré qu’« on ne peut obliger une personne à travailler si celle-ci désire prendre sa retraite particulièrement dans le secteur de l’éducation qui exige une solidarité et un engagement forts » dans l’intérêt de l’élève. Elle a ajouté que « ceux qui ont déposé leurs dossiers en 2016 bénéficieront de la retraite en août 2017 ».