Le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout a fait état, mardi, de 200.000 candidats au Bac et 56.000 au BEM (Brevet d’enseignement moyen) ayant bénéficié, depuis le 25 août passé, des séances de révision et de préparation aux examens, à l’échelle nationale. «Les premières statistiques révèlent l’ouverture de 2400 établissements et l’accueil de quelque 200.000 candidats aux examens du Baccalauréat, pour lesquels 43.000 enseignants ont été mobilisés», a précisé M. Ouadjaout lors d’une visite d’inspection à l’école des sourds-muets de Rouiba en compagnie de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouther Krikou, également ministre du Travail par intérim. Concernant les épreuves du BEM, le ministre a indiqué que «5600 collèges ont été aménagés pour recevoir 56.000 candidats encadrés par 43.000 enseignants». M. Ouadjaout a rassuré, encore une fois, les élèves et leurs parents quant aux leçons incluses dans ces épreuves, à savoir celles dispensées, en présentiel, lors des deux premiers trimestres de l’année scolaire 2019-2020, appelant par la même l’ensemble des acteurs pédagogiques au respect des mesures de prévention contenues dans le protocole sanitaire. Au sujet des personnes aux besoins spécifiques, le ministre a rappelé que le Gouvernement «accorde une importance particulière à cette catégorie», assurant que «les conditions humaines et matérielles nécessaires seront disponibles pour ces examens nationaux». De même qu’il a invité l’ensemble de la famille éducative, y compris les parents d’élèves à «se mobiliser pour faire réussir cet important rendez-vous». Affirmant que les services de la tutelle veillaient au suivi quotidien des révisions, le ministre a évoqué «l’élaboration d’une feuille de route par une cellule centrale composée d’inspecteurs chargés de consigner le nombre d’élèves présents à la révision, de professeurs, de médecins ainsi que les moyens de protection mis à leur disposition».
La réouverture des établissements éducatifs, après 5 mois fermeture en raison de la propagation du Coronavirus, a permis de s’assurer des mesures préventives prévues dans le protocole sanitaire mis en place par le ministère de l’Education et approuvé le comité scientifique du ministère de la Santé, a ajouté M. M. Ouadjaout. Il a cité, dans ce sens, la prise de température, le port obligatoire du masque, la distanciation sociale tant pour les élèves que pour les encadreurs, le marquage au sol des couloirs de passage pour l’organisation des déplacements au sein des établissements.(APS)