Par Milina Kouaci
Le ministère de l’Education nationale a convié le Syndicat national des corps communs et des ouvriers professionnels de l’Education nationale (SNCCOPEN) à une rencontre de dialogue mercredi prochain. Cet appel intervient au lendemain d’un préavis de grève, les 25 et 26 avril, déposé par le syndicat.
Le SNCCOPEN indique, en effet, que toutes les rencontres de concertation tenues avec la tutelle, depuis près de huit ans, n’ont pas abouti. Cependant, il accepte la rencontre proposée par le ministre de tutelle, Mohamed Ouadjaout, cette semaine.
Pour rappel, le SNCCOPEN revendique «l’activation des primes pédagogiques et de documentation des laborantins, avec effet rétroactif, et ce, depuis leur intégration dans le secteur en 2012. Il exige également une augmentation des salaires des corps communs, ainsi que l’annulation de la circulaire ministérielle sur le mode d’élection des comités de wilayas et comités nationaux.
Ce syndicat a d’ailleurs exprimé, à la veille des élections des nouveaux membres de la commission des oeuvres sociales, des réserves sur le mode d’élection des comités nationaux et de wilayas. Le président du syndicat avait récemment fait savoir que le SNCCOPEN a intenté une action en justice contre le ministère de l’Education nationale autour des œuvres sociales et saisi également la justice en ce qui concerne la rémunération des laborantins, privés de leurs primes depuis leur intégration dans le secteur.