Tous les établissements scolaires, tous paliers confondus, des périphéries nord et est de la ville de Bordj sont touchés par le phénomène de surcharge des classes, à savoir les établissements implantés à Aouin Zeriga, au nord, jusqu’à Boumergued, à la sortie est de la ville, indique une source de la direction de l’éducation.

Par ailleurs, 16 collèges à Bordj, 2 à Ras El Oued, 3 à Medjana et 1 à El Achir sont touchés par le phénomène où le nombre d’élèves oscille entre 41 et 45 par salle de classe. Pour le cycle primaire, 3 écoles à Medjana, 3 à El Achir et 2 à Birkasdali affrontent le même problème. Pour ce qui est de la restauration scolaire, les mêmes sources parlent de 377 cantines qui sont opérationnelles depuis le début de l’année pour 65 000 élèves, «avec une nette amélioration de la qualité des repas, selon les moyens de chaque commune », indique-t-on. Alors que quatre cantines continuent de servir des repas froids. Il s’agit d’une école à Médjana faute de local et de 3 écoles à El Euch, par manque de personnel, précise-t-on. A noter que pour en finir, ou ne serait-ce que pour minimiser les intoxications collectives en milieu scolaire, des cuisiniers formés par la DFP ont été dispatchés sur les différents établissements scolaires. M. A.