Répartitions pédagogiques et horaires adaptés en fonction des établissements et une semaine
de 6 jours et les mardis après-midi en cours…

Après la moyenne exceptionnelle retenue pour le bac, des «plans exceptionnels» pour la reprise des cours dans les établissements scolaires du cycle primaire, moyen et secondaires sont annoncés par le ministère de l’Education nationale.
Des écoles du primaire devront assurer une semaine de cours de cinq jours, tandis que d’autres auront une semaine de six jours, en fonction du nombre de vacations. Une mesure qui est «laissée à l’appréciation des enseignants» selon les syndicalistes qui estiment que «la parole est aux enseignants de dire s’ils sont d’accord ou non pour travailler une journée de leur week-end». Les cours sont également prévus les mardis après-midi pour le moyen et le secondaire, ces après-midi étant habituellement des demi-journées libres.
«Les écoles primaires travaillant avec un système à vacation unique devront opter pour la double vacation (matinée et après-midi), sans alternance en répartissant les élèves en groupes.
Chaque groupe pédagogique devant être réparti en deux sous-groupes, avec maintien du même emploi du temps pour l’enseignant (arabe, français et tamazight)», est-il indiqué dans une circulaire du ministère. Il s’agit d’«adopter le travail par alternance entre les deux groupes tous les deux jours pour une semaine de 5 jours», ainsi qu’«une alternance toutes les deux semaines et une réduction proportionnelle du volume horaire pour chaque matière, tout en se focalisant sur les apprentissages fondamentaux». Il est également noté que «le volume horaire pour chaque groupe a été fixé à 14 heures» et «l’impératif d’exploiter la journée libre pour les devoirs maison et l’apprentissage à distance», selon le ministère qui souligne que «ces plans reposent sur plusieurs principes, notamment l’impératif de cohabiter avec la pandémie, de reprendre les cours en présentiel dans la mesure du possible, tout en tenant compte de la nécessaire préservation de la santé des élèves et des personnels».
Pour les écoles primaires travaillant en double vacation, le plan exceptionnel prévoit un système de travail (matinée et après-midi), en alternance pour tous les deux groupes, ainsi qu’«une répartition des élèves en groupes, chaque groupe pédagogique étant divisé en deux sous-groupes, tout en maintenant l’emploi du temps de l’enseignant». Il s’agit aussi d’«adopter l’alternance entre les deux groupes tous les deux jours pour une semaine de 6 jours, une alternance toutes les deux semaines, avec réduction proportionnelle du volume horaire pour chaque matière, tout en se focalisant sur les apprentissages fondamentaux pour chaque matière». Un volume horaire hebdomadaire de 12 heures de cours a été fixé au titre de ce plan.
Le ministère appelle les directeurs de l’Education, les inspecteurs et directeurs des établissements scolaires à «accorder à cette opération toute l’attention nécessaire, et d’élaborer des emplois du temps hebdomadaires adaptables en fonction de la situation de chaque établissement, selon le nombre d’élèves, les groupes pédagogiques, les locaux et l’emplacement de l’établissement».

Les détails pour les cycles moyen et secondaire
Dans les établissements où le nombre de classes suffit pour accueillir les sous-groupes, il est prévu la répartition des sous-groupes en deux équipes équilibrées (E1 et E2) en leur assurant une alternance en matinée et après-midi, soit de 8h à 12h40 (6 séances en 4h30 de cours) ou de 13h30 à 17h25 (5 séances en 3h45), en fonction du volume horaire hebdomadaire des filières. En outre, l’organisation des cours pour le cycle moyen prévoit de découper, au besoin, chaque groupe pédagogique de plus de 24 élèves en deux voire trois sous-groupes, chaque sous-groupe devant compter près de 20 élèves.
Les groupes éducatifs programmés dans les grandes salles (amphithéâtre ou bibliothèque) peuvent être maintenus tels quels, avec le respect impératif de la distanciation physique. La durée de la séance est fixée à 45 minutes, selon la circulaire qui fait état d’une répartition de la journée en deux shifts, 6 séances dans la matinée pour un volume horaire de 4h30, et 5 séances dans l’après-midi pour un volume horaire de 3h45. Les journées d’études demeurent du dimanche au jeudi (soit 5 jours).
Pour l’enseignement de l’Education physique et sportive (EPS) pour le même groupe pédagogique, la circulaire stipule qu’il doit totaliser un volume horaire hebdomadaire de 1h30 hors les heures de cours, en veillant à prendre en ligne de compte la capacité d’accueil de la cour de l’établissement. Les cours d’informatique, de musique et de dessin seront dispensés en alternance une fois chaque quinzaine avec un volume horaire d’une heure pour chaque discipline, la journée du samedi ayant été retenue pour l’enseignement de tamazight. Les directeurs des établissements ont toute la latitude pour décider du plan qu’il juge le plus approprié aux spécificités de son établissement, indique-t-on.

Seulement un mois de cours au deuxième trimestre
Les vacances d’hiver commenceront à partir du jeudi 28 janvier 2021 (soir) jusqu’à samedi 06 février 2021 (soir), tandis que les vacances de printemps débuteront le jeudi 11 mars 2021 (soir) et prendront fin samedi 20 mars 2021 (soir), et ce dans toutes les régions du pays, indique le ministère dans un communiqué. Ce qui retient l’attention, c’est que ce deuxième trimestre sera très court. Les cours qui y seront dispensés ne dureront qu’une période assez brève, soit un mois.
Les vacances d’été commenceront, pour les enseignants, le 08 juillet 2021 (soir), à travers tout le territoire national. Par ailleurs, les vacances d’été, pour les administrateurs, auront lieu «après le parachèvement de toutes les opérations relatives à la fin de l’année scolaire, dont les réunions du conseil d’admission et d’orientation, l’annonce des résultats des examens officiels, la remise des différents documents aux élèves et toutes les opérations relatives à la rentrée scolaire». Les vacances d’été ont été fixées, pour les 1re et 2e zones, à partir du 22 juillet 2021 (soir), alors qu’elles commenceront le 15 juillet 2021 (soir) pour la 3e zone. «Les enseignants et les administrateurs seront tenus de participer à l’encadrement des examens, concours et opérations de formation, tout en assurant les permanences au niveau des établissements scolaires durant les vacances d’été», est-il précisé. Pour rappel, la rentrée scolaire débutera le 21 octobre prochain pour le cycle primaire et le 4 novembre pour le moyen et le secondaire. n