Le lycée des mathématiques de Kouba (Alger) abrite, dès aujourd’hui, une conférence nationale de deux jours consacrée à la préparation de la prochaine rentrée scolaire 2022-23.
Au cours de ces rencontres, les directeurs de l’éducation se pencheront sur de nombreux dossiers. Entre autres, le versement des arriérés financiers et budgétaires disponibles, la distribution du livre scolaire, les cantines scolaires, la digitalisation des écoles primaires, ainsi que l’encadrement pédagogique et administratif.
La prise en charge pédagogique de plus de dix millions d’élèves, concernés par la prochaine rentrée scolaire, et la garantie d’un encadrement pédagogique de tous les groupes éducatifs au niveau de tous les établissements à travers le pays seront, également, au coeur de la conférence. La priorité dans le recrutement sera accordée aux diplômés des Ecoles normales supérieures (ENS), et ce, à travers l’adoption de plusieurs mécanismes dont le détachement, en vue de permettre aux enseignants titulaires d’un diplôme d’enseignement dans le cycle secondaire d’enseigner dans les deux autres cycles, en conservant le même traitement dans le diplôme de fin d’études obtenu.
Cette année, les sortants des ENS ont été instruits de déposer leur dossier au niveau des directions de l’emploi. Les candidats seront par la suite recensés et triés par le ministère de l’Education nationale afin d’être installés en poste. En cas de manque d’enseignants, la tutelle n’écarte pas la possibilité d’organiser un concours de recrutement externe sur titre.
Concernant l’allègement du cartable scolaire, la tutelle avait annoncé la généralisation de l’utilisation des tablettes au niveau des écoles primaires. Les établissements scolaires seront progressivement équipés de tablettes tactiles. L’utilisation des tablettes vise à alléger le poids du cartable, conformément aux directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Le ministère de l’Education devrait lancer, sur instruction du président de la République, une large consultation dans le secteur dans l’objectif d’aboutir à une vision unifiée sur le phénomène de la surcharge du cartable et à l’adopter. Abdelmadjid Teboune a également demandé d’adopter la langue anglaise dans le cycle primaire, ainsi que la révision des programmes d’enseignement.
Le ministre de l’Education Abdelhakim Belabed a, dernièrement, insisté sur l’impératif d’effectuer un suivi personnel et attentif sur le terrain des travaux de fin d’année, de prendre toutes les mesures qui permettent de réussir cette étape importante dans le parcours scolaire des élèves et de veiller à la préparation de la prochaine rentrée et ce lors d’une réunion tenue avec les directeurs de l’éducation par visioconférence.
Le ministre a indiqué que son département mobilise tous les moyens matériels, humains et structurels à même de garantir une année scolaire normale et réussie et de contribuer à l’amélioration des performances scolaires des élèves et du rendement éducatif et pédagogique des enseignants.