Le syndicat national des éditeurs de livre (Snel) a appelé lundi, par la voix de son président Ahmed Madi, a un «plus large soutien à l’industrie du livre en Algérie», afin de l’intégrer dans une dynamique de développement économique et «exploiter pleinement le potentiel» de ce secteur. Invité sur les ondes de Radio culture, Ahmed Madi a réitéré l’appel des éditeurs pour «une exonération des intrants de l’industrie du livre» afin de relancer ce secteur, grandement affecté par la pandémie de coronavirus et par une «augmentation très significative des prix du papier», qui a, selon lui, «presque doublé sur les marchés mondiaux». Le président du Snel a également appelé à «faciliter et simplifier l’exportation du livre algérien», un acte économique simple «pourtant quasiment impossible pour les éditeurs» explique-t-il, assurant, en sa qualité de membre de l’Union des éditeurs arabes, que la demande sur le livre algérien est «notable dans de nombreux pays et dans les circuits universitaires et institutionnels». Dans la même optique de relance de l’industrie du livre, Ahmed Madi regrette le nombre réduit de libraires professionnelles, et propose de petits mécanismes «simples et peu couteux» pour soutenir ce maillon important de l’industrie du livre, comme «l’attribution d’espaces commerciaux en concession et uniquement dédiés à l’activité de libraire». Evoquant le 25e Salon international du livre d’Alger (Sila), tenu récemment, le fondateur de Dar El-Hikma, a estimé que cette édition a été une «véritable réussite», tant pour les éditeurs que pour le public, notamment grâce «à l’initiative du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, d’exonérer tous les participants des frais de location des stands, une mesure qui a encouragé l’élargissement de la participation étrangère et algérienne à cette manifestation». Egalement invité de cette émission, l’écrivain Mohamed Guemmari, a également appelé à «un plus grand effort de médiatisation et de promotion des œuvres littéraires», pour relancer l’industrie du livre, tout en proposant aux éditeurs d’entretenir de meilleures relations de travail avec leurs auteurs et avec les médias.