La persévérance des étudiants grévistes a visiblement fini par payer au vu de certaines mesures promises par le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, qui entreront en application dès aujourd’hui.

En effet, le secrétaire général du ministère de la Culture, Smaïl Oulebsir, qui s’est entretenu avec les grévistes deux jours d’affilée, a annoncé l’application des décisions du ministre concernant la résidence des étudiants, fixée désormais au village des artistes de Zéralda, et assurer le transport et la restauration.
Contacté par téléphone, la porte-parole des grévistes Meryem Zeggat nous dira : « Lors de notre rencontre avec le secrétaire général du ministère, nous nous sommes mis d’accord sur un certain nombre de points, à savoir l’hébergement et le transport qui ont été réglés. Il reste le problème de la restauration qui devrait être pris en charge d’après ce qui nous a été déclaré. »
Concernant les revendications d’ordre pédagogique, M. Oulebsir a annoncé que la commission mixte regroupant les représentants des deux ministères de tutelle, la Culture et l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, tiendra sa première réunion ce jeudi. Cette commission, réactivée récemment, aura pour mission d’étudier les revendications pédagogiques des étudiants de l’ESBA. Rappelons que les grévistes réclament, entre autres, une véritable réforme des programmes et l’accès à la post graduation. Les étudiants saluent la tenue de cette réunion, mais déplorent le fait qu’elle ne se tiendra que jeudi. «Nous avons entendu parler de cette réunion, mais les grévistes de la faim exigent la tenue en urgence des assisses regroupant les représentants des ministères de tutelle, les enseignants, l’administration et les étudiants pour un dialogue franc et ouvert qui sera sanctionné par la signature d’un P-V.
C’est à cette unique condition que les grévistes de la faim cesseront leur mouvement», nous a confié Mlle Zeggat. Notons que le ministère de la Culture prévoit également l’organisation des assises des différentes écoles des beaux-arts.
D’ailleurs, les étudiants de l’ESBA ont été appelés à organiser une assemblée générale et à élire des délégués pour les représenter. Un sit-in se tiendra aujourd’hui en face de l’Ecole supérieure des Beaux-arts. « Il s’agira d’une rencontre des différents acteurs de la scène artistique algérienne qui viendront soutenir les grévistes », nous a affirmé la porte-parole du mouvement de grève de l’ESBA.