PAR MILINA KOUACI
Après quatre jours de grève, les étudiants des Ecoles normales supérieures (ENS) ont repris les cours suite aux assurances des ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur quant à la priorité au recrutement des «normaliens».
La titularisation d’environ 60 000 enseignants contractuels, décidée par le président de la République, a provoqué la colère et la préoccupation des étudiants des 11 ENS que compte le pays, quant à leur avenir et leur chance de recrutement en fin de cursus.
Les grèves et rassemblements des normaliens ont fait réagir entre autres, les directeurs des ENS de Kouba, Sétif et Constantine qui ont rassuré les étudiants quant à leur priorité dans le recrutement, en vertu du contrat signé entre le ministère de l’Education nationale et les étudiants des ENS.
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a de son côté indiqué que «les diplômés des ENS sont «prioritaires dans le recrutement» et que «la titularisation des enseignants contractuels ne touche en aucun cas aux postes réservés aux diplômés des Ecoles normales supérieures».
Par ailleurs, le ministre de l’Education nationale a instruit les directeurs de l’Education de respecter les délais impartis au parachèvement de l’opération d’intégration directe des enseignants contractuels dans les postes vacants, tel que décidé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué un communiqué du ministère. «Dans le cadre du parachèvement de l’opération de titularisation des enseignants contractuels et leur intégration directe dans les postes vacants, tel que décidé par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre de l’Education nationale a présidé, samedi soir au siège du ministère, une conférence nationale par visioconférence à laquelle ont pris part des cadres de l’administration centrale ainsi que les directeurs de l’éducation», précise la même source. Cette conférence a été consacrée au suivi de la mise en application par les directeurs de l’éducation des instructions qui leur ont été données le 11 décembre courant», ajoute la même source.
Dans ce cadre, M. Belabed a donné «les instructions nécessaires» aux directeurs de l’éducation concernant «les prochaines étapes de l’opération de titularisation des enseignants contractuels», insistant sur l’impératif de «respecter les délais impartis». Pour rappel, le président de la République avait ordonné, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée le 11 décembre courant, la titularisation immédiate de l’ensemble des enseignants contractuels du secteur de l’Education, dont le nombre est de 59 987, l’opération devant s’achever, au plus tard, fin février 2023. n