L’école Artissimo d’Alger organise, samedi prochain à partir de 18 heures, pour la première fois en Algérie un concert du pianiste Alain Escudero qui interprétera des classiques du répertoire universel au siège de l’établissement, rue Didouche-Mourad à Alger. Ce concert fait partie du programme du nouveau concept de l’école intitulé « Découverte » avec une première partie destinée à promouvoir le talent d’un jeune artiste et  aussi une conférence devant aborder la carrière de l’artiste Alain Escudero, tout en faisant le point sur la situation et le rôle des musiciens dans une société. Les organisateurs nous ont ainsi fait savoir que le rendez-vous serait l’occasion de poser des questions et d’y répondre  telles que «la construction d’un parcours de création», « la générosité dans l’art » ou encore les mécanismes permettant à un artiste de vivre de son art, et l’importance du « besoin de reconnaissance». Devant rester dans l’esprit d’Artissimo, c’est-à-dire celui d’une école et d’une source d’enrichissement culturel, les organisateurs nous précisent que le concert du 19 octobre verra le lancement d’un programme intitulé «première scène»  destiné à la promotion des carrières artistiques. «L’idée est de mettre en avant le talent, qu’ils soient jeunes ou nouveaux sur la scène artistique, mais qui n’ont pas forcement la possibilité de se produire en salle ou lors de grandes manifestations», nous explique-t-on.  La première partie du concert du pianiste Alain Escudero laissant ainsi la scène à un jeune artiste issu de l’Institut national supérieur de musique (INSM), Alinas, qui interprètera « une œuvre de Sébastien Bach. Une initiative que les responsables d’Artissimo comptent ainsi reproduire à plusieurs reprises tout au long de l’année. Ajoutant : « Nous avons imaginé pour cette année un programme destiné à accompagner ce type de profil de personnes motivées pour faire de leur art un métier (…) Il ne s’agira pas seulement de musiciens, le programme concernera les différents domaines de la culture, la danse, le théâtre… ».  Le concert ouvert au public au tarif «symbolique» de 500 dinars (dans la limite des places) et axé sur des extraits de musique classique interprétés par Alain Escudero, artiste « à la fois algérien, français et hollandais » et dont le répertoire « s’étend du baroque au moderne ».
La dernière partie du rendez-vous sera l’occasion d’un débat avec le public, « la troisième partie du programme, quant à elle,  abordera la vie de l’artiste (…) Nous voulons proposer des rendez-vous qui permettent réellement de connaître l’artiste, de comprendre ce qui le motive, d’avoir une idée de son parcours, de son quotidien »,  concluent les organisateurs.