Le paiement électronique a vu ses opérations augmenter sensiblement, selon un communiqué du ministère de la Poste et des Technologies de la communication et du numérique. D’après la même source, 728 394 opérations ont été effectuées par les usagers de différents secteurs durant la période de janvier à avril 2020. Des chiffres qui laissent penser que les Algériens commencent à avoir recours progressivement au e-paiement et à dématérialiser l’achat des différents services et produits dont ils ont besoin. Il reste que cet engouement se manifeste avant tout dans le secteur des télécommunications et de la téléphonie mobile, en particulier. Un domaine où les opérateurs travaillent depuis des années à proposer des solutions de dématérialisation du rechargement des crédits téléphoniques et internet, du paiement de factures et autres charges.
679 914 des opérations recensées, représentant un taux de 93,34%, ont été réalisées pour les comptes d’Algérie Télécom, Mobilis, Djezzy et Ooredoo, confirme le ministère. Ce département précise que le réseau d’Algérie Poste a traité, à lui seul, 619 134 opérations via sa plateforme monétaire soit «85% du total des opérations enregistrées». Il indique également que la crise sanitaire et le confinement instauré pour lutter contre la Covid-19 a fait changer le comportement des abonnés. 273 000 opérations/mois ont été effectuées depuis le mois de mars dernier à travers la plateforme d’Algérie Poste. En 2019, à la même période, ce chiffre ne dépassait pas les 52 000 opérations/mois, soit un quintuplement des opérations.
Les montants réalisés à travers les 728 000 et quelques opérations recensées entre janvier et avril 2020 ont atteint les 959 millions de dinars. Le mois d’avril représente un pic avec des sommes avoisinant les 324 millions de dinars, soit 33,78% du total des quatre mois. Une performance quand on constate que «le bilan de l’exercice 2019 en entier a atteint 504 millions de dinars», indique le ministère de la Poste et des Technologies de la communication.
Sur les 959 millions de dinars, 205 millions ont été réalisés par Algérie Poste dont la plateforme numérique enregistre un taux de plus de 63%, ajoute la même source. Expliquant que les applications comme «Baridi Mob», un service réservé aux titulaires de la carte de paiement électronique «Edahabia», relié aux comptes CCP et permettant pour des achats sur internet des virements d’un détenteur à un autre, ont contribué dans une large mesure à encourager l’utilisation des outils d’échange électronique.
«Baridi Mob» a connu, au cours des cinq premiers mois de l’année 2020, «un saut qualitatif» avec plus de 234 000 opérations générant un montant record estimé à 3,2 milliards de dinars, dépassant ainsi les transferts de l’exercice 2019 qui ont atteint au cours des douze mois 2 milliards de dinars, indique le ministère. Il considère comme «positif» l’impact induit par l’entrée en application, le 5 janvier dernier, de la convention de l’interopérabilité conclue entre l’entreprise Algérie Poste et la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique «Satim». Cet accord permet aux porteurs de la carte «Edhahabia» et de la carte monétique interbancaire (CIB) de bénéficier des prestations financières assurées par les terminaux de paiement électronique (TPE) des réseaux des bureaux de poste et les banques.