Par Sihem Bounabi
Après le drame de la cinquantaine de harragas disparus en mer, les garde-côtes espagnols ont secouru, hier, 12 autres harragas algériens, dont un mineur, a révélé Francisco Jose Clemente Martin, du Centre international d’identification des migrants disparus (CIPIMD) et membre de l’ONG Heroes Del Mar, sur son compte officiel Facebook. Il a expliqué que les harragas sauvés de la noyade venaient de la région d’Oran et ont été emmenés au port d’Almeria.
Pour rappel, le 20 septembre dernier, soit il y a une semaine, Francisco Jose Clemente Martin avait signalé l’arrivée de plus de 1 500 migrants clandestins vers les côtes sud espagnoles. Il a relevé que les arrivées de harraga en provenance d’Algérie ont atteint un record en trois jours (vendredi, samedi et dimanche derniers). Ces migrants illégaux sont arrivés à bord de 80 embarcations sur les côtes d’Almeria, Alicante, Murcie et les îles Baléares. Plus de 1 000 d’entre eux, en majorité des Algériens, ont été interceptés par la Garde civile espagnole, tandis que plus de 500 autres n’ont pas été interceptés.
D’après l’ONG espagnole Caminando Fronteras, 231 harragas algériens ont trouvé la mort en mer en 2020 en tentant de rejoindre les côtes espagnoles. L’ONG a recensé 23 naufrages sur le chemin maritime de l’Algérie vers les îles Baléares et Almeria. n