saisies importantes ont été opérées par la Direction régionale des Douanes d’Alger Port. Les produits pyrotechniques, les stupéfiants et psychotropes, les armes et munitions et les métaux précieux font partie des saisies opérées par les Douanes d’Alger en 2016 et même des oiseaux  (70 canaris) n’ont pas échappé à la règle. Même avec les efforts des Douanes, les tentatives illégales d’importation n’ont pas cessé, a confié, hier, Zoubir Alaoui, Directeur régional des Douanes d’Alger-Port à l’occasion d’une journée portes ouvertes sur l’institution. La Direction des Douanes a aussi abordé le thème des articles retenus pour soupçon de contrefaçon dont le chiffre a atteint 857 812 articles en 2016 contre 16 138 en 2015. A titre d’exemple, il y a eu 200 000 chargeurs de téléphone dans ce cas. La direction a traité
60 affaires liées à l’infraction de change avec une saisie de 8,7 kg de bijoux en or d’une valeur de 217 millions DA. Dans son bilan, les Douanes abordent également le dossier du transit. Pas moins de 285 779 conteneurs ont été débarqués au port d’Alger en 2016, soit plus 372 246 par rapport à 2015 lorsque leur nombre n’était que de 278 842, enregistrant une hausse de 2,5%, a indiqué la Direction régionale des Douanes d’Alger Port. Zoubir Alaoui a ajouté que le nombre de conteneurs transférés du port d’Alger en 2016, vers les ports secs et les entrepôts sous-douane représente 81,92 % sur l’ensemble des conteneurs débarqués, faisant du port « un lieu de transition et non un lieu de stockage ». Quant au trafic de carferries, ils sont 177 à être enregistrés à l’arrivée et autant au départ en 2015 contre 161 à l’arrivée et autant au départ en 2016 (-9%) alors que le nombre de passagers a augmenté dans les deux sens de  184 302 en 2015 à 218 255 en 2016 (+18%). Malgré cette hausse, le délai de traitement des passagers est d’une heure et sept minutes, souligne le directeur. Il a ajouté que les formalités douanières de départ et d’arrivée sont effectuées au sein des carferries. « Le voyageur effectue les formalités pour la délivrance de documents de passage en douane lors de la traversée en bateau que ce soit pour Alger-Alicante ou Alger-Marseille », a-t-il dit, ajoutant que le modèle de déclaration est téléchargé par Internet.
Le directeur a déclaré qu’il y aura d’autres améliorations pendant la saison estivale de 2017 grâce à de nouveaux textes réglementaires « qui ne sont pas encore prêts ». «L’objectif des facilitations est de permettre aux membres de la communauté algérienne à l’étranger de venir passer leurs vacances en Algérie en toute quiétude et ce dans le cadre de l’amélioration du service public en ce qui concerne les voyageurs », a-t-il précisé.
En ce qui concerne le commerce extérieur (hors régime particulier), le directeur a indiqué que les déclarations d’exportation étaient de 1 732 en 2016 contre 1 396 en 2015 (+24%). Les déclarations d’exportations étaient de 21 764 en 2015 et 21 599 en 2016 (-0,76%).
Le nombre global des déclarations souscrites au niveau des bureaux des Douanes d’Alger Commerce et d’Alger Régimes particuliers en 2016 a enregistré une augmentation de  2 820 déclarations par rapport de celui de 2015, représentant + 11,25 %.