Les dons de sang collectés durant le 1er semestre 2020 ont enregistré une régression de 9% par rapport à la même période de 2019, déplore, jeudi dans un communiqué, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, soulignant l’impact de la crise sanitaire du Coronavirus sur cette activité. Ainsi, durant les 6 premiers mois de l’année en cours, 291. 754 dons de sang ont été collectés contre 321 343 dons durant la même période de l’année écoulée, soit une baisse de 9 %, relève le ministère de la Santé, à la veille de la célébration, le 25 octobre de chaque année, de la 15e édition de la Journée nationale des donneurs de sang. Parmi les dons collectés cette année, 63% proviennent de donneurs bénévoles, dont 23% sont réguliers et 40% autres occasionnels, tandis que 37% sont issus des familles de malades, précise la même source, faisant savoir que, lors de la 14 éme édition de cette Journée, 9 236 poches de sang avaient été collectées. Le slogan retenu pour cette année est : «Le Don du sang: une mobilisation nécessaire pour sauver de vies», l’objectif étant, d’une part, de rendre un «vibrant hommage» à tous les donneurs bénévoles et, d’autre part, de «sensibiliser les Algériens à l’importance du don de sang, note le communiqué. A ce titre, l’Agence nationale du Sang (ANS), organise, en partenariat avec les Directions de la Santé et de la Population (DSP) et à travers les structures de transfusion sanguine, des portes ouvertes de sensibilisation et des collectes de sang, associant également la Fédération algérienne des Donneurs de sang (FADS) ainsi que le mouvement associatif. «Aujourd’hui, face à la crise sanitaire que traverse notre pays, provoquée par le SARS COV-2, les campagnes de collectes de sang sont effectuées principalement en partenariat avec la société civile, à travers les associations, afin de pallier la baisse du nombre des donneurs de sang au niveau des structures fixes de transfusion sanguine», souligne le ministère de la Santé. n