Dans un entretien donné à la chaîne publique australienne ABC, hier, Craig Tiley, directeur de l’Open d’Australie et de la Fédération australienne de tennis, a annoncé que Novak Djokovic avait l’intention de revenir à Melbourne dès l’année prochaine. Selon lui, l’expulsion de Djokovic d’Australie a été dû à une «mauvaise communication» avec le gouvernement.
Novak Djokovic a l’intention de jouer l’Open d’Australie en 2023, a assuré dimanche le directeur du tournoi Craig Tiley en estimant que le fiasco qui avait conduit à l’expulsion du N.1 mondial cette année était dû à une «mauvaise communication». Interrogé par la chaîne publique australienne ABC sur le fait de savoir si le N.1 mondial, non vacciné contre le covid, avait l’intention de revenir l’année prochaine pour jouer le tournoi malgré les événements de cette année, M. Tiley a répondu : «Oui (…) ce sera son intention. Au bout du compte, il est le N.1 mondial et il aime vraiment l’Open d’Australie», a ajouté M. Tiley.
Le Premier ministre de l’Etat de Victoria, dont Melbourne est la capitale, a cependant insisté sur le fait que Djokovic ne serait autorisé à jouer qu’à condition d’être vacciné. «Rafa (Nadal) a raison. On aurait pu éviter toute cette histoire s’il avait simplement été vacciné. Cette personne estime être plus importante que le tournoi, mais elle ne l’est pas», a déclaré Daniel Andrews à la presse.
Djokovic a remporté 9 fois (record) le Majeur australien et il visait un 10e titre cette année qui lui aurait permis de porter à 21 le record de titres de Grand Chelem qu’il codétient pour le moment avec Rafael Nadal (qui jouait son 8e de finale dimanche) et Roger Federer (absent).