Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a mis en avant, samedi à Alger, la volonté de l’Etat de garantir à l’artiste soutien et appui et de renforcer l’investissement privé dans le domaine de la culture, conformément aux engagements du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. « L’Etat est engagé à soutenir et à accompagner l’innovation artistique et à réhabiliter le métier de l’artiste et des travailleurs du domaine de la culture, car l’artiste en tant que ressort de l’acte culturel figure au centre de ses préoccupations », a affirmé M. Djerad à l’ouverture du forum de l’économie culturelle, organisé au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal, en présence de la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, des deux Conseillers auprès du président de la République, MM. Abdelhafid Allahoum et Boualem Boualem et du président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Rédha Tir. Le Premier ministre a souligné, dans ce sens, l’importance d’aller vers des villes de production cinématographique, de renforcer les activités culturelles en milieu scolaire et d’oeuvrer à la régulation du marché de l’Art et à l’ouverture de chantiers d’appui à la recherche archéologique. Le forum de l’économie culturelle enregistre la participation de plusieurs ministères et organismes officiels, de représentants d’organismes internationaux, de porteurs de projets culturels, d’établissements d’investissements, des banques, des experts algériens et internationaux dans les domaines de l’économie et de la culture, ainsi que des académiciens, des chercheurs, des artistes, des producteurs et des associations. Les travaux de ce Forum, organisé par le ministère de la Culture et des Arts sous le thème « La culture, un investissement économique et sociétal », porteront sur plusieurs axes, à l’instar des mécanismes de financement des investissements dans le secteur de la Culture et des Arts, la commercialisation du produit culturel et son rôle dans la dynamique économique, ainsi que sur des expériences et des visions en lien avec l’investissement culturel. Cette rencontre dont les travaux s’étaleront sur trois jours, verra l’organisation de plusieurs ateliers autour de ces axes, ainsi qu’une exposition à laquelle prendront part, nombre d’institutions culturelles, des starts-up, des micro-entreprises activant dans le domaine culturel, des fonds et entreprises de financement, ainsi que des porteurs de projets. Ce Forum a, pour buts, de consolider l’échange des connaissances et expertises entre experts algériens et internationaux dans le domaine de l’économie culturelle, d’une part, et entre les artistes et les porteurs de projets culturels et artistiques, d’autre part. Il offrira l’opportunité aux participants de réfléchir aux questions actuelles et aux paris permettant de promouvoir le secteur de la Culture, soit à travers les conférences, la formation ou les laboratoires.