Les éleveurs de la région de Djelfa vont être approvisionnés en orge fourragère importée à un prix ne dépassant pas 2 000 dinars le quintal. Ils pourront également disposer de l’avoine à des prix « abordables », selon la Direction des services agricoles (DSA) locale.

Par Kahina Sidhoum
Son directeur par intérim, Mustapha Bencherik, a, également, affirmé à l’APS que seront ouverts à ces éleveurs « près de 8 000 hectares de réserve de pacage pour nourrir leur bétail. Toutes ces mesures sont prises afin d’atténuer l’impact désastreux de la sécheresse qui frappe le pays depuis novembre dernier sur leur activité. Le manque de pluie a réduit considérablement les zones de pâturage mettant les professionnels de l’élevage ovin, spécialité des steppes et de la région de Djelfa, devant d’énormes difficultés, menaçant leur cheptel et toute une économie dont la précarité influe le commerce des viandes et le consommateur, obligé de payer plus cher le produit en boucherie. Autre mesure prise par les autorités, l’interdiction depuis la mi-janvier des points de vente anarchiques des fourrages et l’utilisation du stock de la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS) de Djelfa. Selon son directeur, cité par l’APS, ce stock est de « plus de 83 000 quintaux. Les quantités de fourrage dont ont besoin les éleveurs leurs seront livrées « régulièrement », a-t-il ajouté. Fayçal Ben El Kadi a indiqué, par ailleurs, que la CCLS de Djelfa a distribué en 2021 quelque 580 000 quintaux de fourrage à 6 647 éleveurs. Le programme de distribution est fixé en coordination avec les autorités concernées, a-t-il poursuivi. Précisant qu’à la mi-janvier, près de 900 éleveurs de la commune de Djelfa ont bénéficié de 25 000 quintaux d’orge fourragère subventionnée par l’Etat. L’unité locale d’aliments du bétail vend aux éleveurs des fourrages à des prix ne dépassant pas les 2 600 dinars le quintal suivant le partenariat récemment conclu avec eux pour assurer la production des viandes rouges. Dix éleveurs ont bénéficié d’un programme de distribution de près de 246 tonnes depuis le lancement de cette opération au mois de novembre dernier, selon un responsable commercial de cette unité. Cette fabrique d’aliment de bétail a distribué, depuis mars 2021, 62 000 quintaux d’avoine au profit de 1 152 éleveurs de la région. La wilaya de Djelfa fournit 10% de la production nationale de viandes rouges. n