Le Premier ministre Abdelmalek Sellal tient à son projet de réalisation de 50 entrepôts frigorifiques. Jeudi, au Conseil de la nation, il a détaillé les fondements de ce projet devant les sénateurs à l’occasion d’une séance plénière dédiée aux questions orales.

Intervenant en réponse à la question d’un sénateur, Sellal expliquera d’entrée que son projet est « d’intérêt national ». « Les autorités publiques comptent sur ces projets pour maîtriser le marché national et l’organiser conformément aux normes internationales », a précisé le Premier ministre, ajoutant que la partie du projet réalisée jusqu’à présent a contribué à réaliser des résultats positifs. Il est ainsi question, dira-t-il, de la stabilité des prix des fruits et légumes et l’augmentation de la production d’autres types, comme la pomme de terre, dont la production est passée de 2,5 millions de tonnes à 5 millions de tonnes en une année. Plus précis sur son initiative, il expliquera que « le projet de développement des capacités de froid tracé par les autorités publiques, et dont la réalisation a été confiée à la société nationale de froid, Frigomedit, porte sur la réalisation de 50 entrepôts frigorifiques d’une capacité de 350 000 m3 au niveau national pour un coût de 36,6 milliards de dinars ». Financé par un crédit d’investissement à taux bonifié, adopté par le Conseil des participations de l’Etat (CPE) en 2013, « ce projet est extrêmement bénéfique pour le pays », a-t-il encore soutenu. Dans la réponse lue en son nom par la ministre des Relations avec le Parlement, Ghania Eddalia, Sellal n’a pas manqué de préciser qu’« il s’agit d’un projet ambitieux visant à augmenter les capacités nationales de stockage et à absorber le surplus de production agricole ». Le projet a aussi l’ambition « d’asseoir un équilibre entre l’offre et la demande et de diversifier les canaux de distribution, de commercialisation et de stockage pour l’ensemble des consommateurs et producteurs du marché local », a-t-il enchaîné. Evoquant l’opération de réaménagement de 39 entrepôts frigorifiques, il indiquera qu’elle « a été achevée à travers le transfert des avoirs des entreprises de froids dissoutes », tout en évoquant « la finalisation de toutes les mesures en rapport avec la réalisation de nouveaux entrepôts, surtout en termes d’assiettes foncières, d’études techniques et de conclusion de contrats ». Evoquant l’avancement de la réalisation du projet par Frigomedit, le Premier ministre a expliqué que l’entreprise a pris en charge le lancement de 39 appels d’offres nationaux et internationaux en vue d’étudier et de réaliser ledit projet.
« Il est prévu la réception de 19% de l’intégralité du projet en 2017, soit 8 entrepôts frigorifiques d’une capacité de 118 000 m3 à Tiaret, Blida, El Oued, Laghouat, Chlef, Adrar et Ghardaïa », a-t-il annoncé. Avant d’évoquer la réception d’autres entrepôts en 2018 dans plusieurs wilayas, à l’instar d’In Salah, de Ghardaïa, Médéa, Béchar, Oran, Touggourt, Bordj Bou-Arréridj, Tébessa, Tissemsilt, M’sila et Tindouf.