La star de la musique country Kenny Rogers, dont la carrière s’est étalée sur plus de 60 ans, s’est éteinte à l’âge de 81 ans, a annoncé sa famille dans la nuit de vendredi à samedi dernier. «Rogers s’en est allé paisiblement, à la maison, de mort naturelle, accompagné par des soins palliatifs et entouré de sa famille», ont déclaré ses proches dans un communiqué de presse. Le chanteur né au Texas était connu pour une série de tubes comme «The Gambler», «Lucille» et «Islands in the Stream» et «Lady». La famille a indiqué organiser une cérémonie intime et en petit comité «sans lien avec l’urgence nationale liée au Covid-19». Celui qui a remporté à trois reprises un Grammy Awards avait annulé pour des raisons de santé les dernières dates de sa tournée d’adieu en 2018.
Sa carrière avait commencé à la fin des années 1950, et il était rapidement devenu une référence dans le rockabilly, jazz et d’autres genres, qu’il réinterprétait dans son style country. Après avoir quitté son premier groupe, Kenny Rogers avait lancé son propre single «That Crazy Feeling» (1958) et connaît un petit succès. Il rejoint «The Bobby Doyle Trio», groupe de jazz avec lequel il joue dans des clubs et enregistre avec Columbia Records. Le groupe se sépare en 1965. Rogers travaille en tant que producteur, auteur et musicien pour d’autres artistes, dont les chanteurs country Mickey Gilley et Eddy Arnold. En 1966, il rejoint les «New Christy Minstrels» en tant que chanteur et contrebassiste.
Le succès du groupe n’étant pas celui sur lequel il compte, Rogers quitte le groupe, entraînant avec lui trois autres membres, Mike Settle, Terry Williams et Thelma Camacho. Ensemble, ils créent First Edition en 1967, qui devient «Kenny Rogers and The First Edition», et accumule les succès dans les classements de ventes de musique pop et country. Quand le groupe se sépare en 1976, Rogers lance sa carrière solo. Ses compositions deviennent rapidement plus policées, chantées avec une voix parfois rauque mais toujours mélodieuse qui attire le public pop tout comme les fans de country.
Plus de 60 chansons enregistrées par Kenny Rogers ont atteint le Top 40 des meilleures ventes américaines et 50 de ses albums se sont classés dans les meilleures ventes. Ses compositions ont aussi été utilisées dans de nombreuses bandes originales de films tels
qu’ «Urban Cowboy» et «The Big Lebowski». Sorti en novembre 1978, l’album «The Gambler» se vend entre 30 et 35 millions d’exemplaires, ce qui représente un quart de ses ventes totales d’albums. Kenneth Rogers chante également dans la célèbre chanson «We Are the World».
Il sort en 1980 ce qui reste un des plus grands succès de sa carrière «Lady» écrite par Lionel.
Ses tubes ont occupé 24 fois la tête du hit-parade, et ce membre du «Country Music Hall of Fame» avait remporté six «Country Music Awards». Ses douces ballades et ses incessantes tournées lui avaient valu une réputation d’artiste pop grand public, notamment au travers de ses réinterprétations de chansons de Noël. «Je ne me suis jamais considéré comme un super chanteur, mais j’ai une certaine façon de raconter des histoires», confiait-il au Irish Examiner en 2013.
Il était monté sur scène une dernière fois aux côtés de son acolyte Dolly Parton, à Nashville en 2017. Avec sa voix rauque et à sa barbe argentée, Kenny Rogers avait marqué l’histoire de la musique américaine notamment grâce à ses duos avec la chanteuse country Dolly Parton, et ses apparitions dans des films au cinéma et à la télévision comme dans l’émission «The Muppet Show».
«On ne sait jamais à quel point on aime quelqu’un jusqu’à ce qu’il soit parti», a confié samedi Dolly Parton, légende de la country, sur Twitter. «J’ai le cœur brisé», a-t-elle ajouté dans une vidéo, versant des larmes en tenant une photo les montrant ensemble ou elle conclut : «Je t’aimerai toujours.»