Les arrestations dans les rangs des semeurs de haine et de division entre les Algériens se poursuivent. Après les quatre jeunes tombés dans les filets des services de sécurité de la wilaya d’Oran, la semaine dernière, pour avoir usé de vidéo sur les réseaux sociaux «faisant l’apologie de la haine raciale et semant la discorde parmi les citoyens», un autre individu vient d’être arrêté à Annaba pour des motifs de même teneur.
Ce dernier n’a pas hésité à mettre en ligne une vidéo versée au compte du même discours haineux et incitateur à la violence, appelant notamment à «rayer la Kabylie de la carte». Il a été présenté lundi devant le procureur de la République du Tribunal d’Annaba qui l’a entendu dans cette affaire ainsi que dans une autre liée à l’«incitation au vol et trouble à l’ordre public».
Le mis en cause a été écroué dans la première affaire et laissé en liberté provisoire dans la seconde. Il devait être jugé en citation directe mais son procès a été reporté au 30 août. Le magistrat chargé de l’affaire aurait administré une véritable leçon au prévenu en lui expliquant les origines coloniales de la politique de «diviser pour régner», rapporte la presse annabie.
Pour rappel, depuis l’assassinat de Djamel Bensmaïl, le discours incendiaire s’est emparé des réseaux sociaux à travers des individus qui ne trouvent aucune retenue ni remord à distiller la haine visant à semer la discorde entre les Algériens.