Trente-huit (38) cas d’intoxication ont été enregistrés durant le deuxième trimestre de l’année en cours à Alger, a-t-on appris du représentant de la direction du commerce de la wilaya d’Alger, El Ayachi Dehar.

Dans une déclaration à l’APS, M. Dehar a indiqué que selon le rapport des services de la Direction de la santé de la wilaya d’Alger, sept (7) foyers d’intoxication alimentaire ont été enregistrés durant le deuxième trimestre de l’année en cours (du 1 avril au 23 juin), faisant 38 victimes au niveau de nombreux restaurants et fast-food à Alger. La direction du commerce a procédé à la prise de mesures nécessaires à l’encontre des contrevenants, a-t-il indiqué, soulignant que plusieurs produits alimentaires étaient à l’origine de ces intoxications tels que les dérivés du lait, les gâteaux, les glaces, les viandes blanches, les poissons, la mayonnaise et d’autres préparations dans les restaurants et les fast-food et qui ne répondent pas aux normes d’hygiène.
Le plus grand nombre a été enregistré dans la commune de Kouba avec 20 cas suite à la consommation de sandwichs de frites à la mayonnaise dans un fast-food, outre (4) personnes à Ain Benian ayant consommé du poulet rôti et (04) autres cas recensés à Bordj El- Kaffan après avoir mangé de la viande hachée. Certains commerçants ne respectent pas la chaine de froid pour les produits périssables et les normes d’hygiène dans les cuisines et de conservation des viandes rouges et blanches, a ajouté la même source.
Il a souligné dans ce sens que les campagnes de sensibilisation organisées par le ministère du Commerce et ses services ont été fructueuses.