Au vu de la conjoncture actuelle, une opération a été lancée par la direction de l’action sociale en collaboration avec les services de Sûreté pour un ramassage des personnes sans-abris et sans domicile fixe à travers la ville.
Une catégorie fragile de la société plus exposée que d’autres aux aléas de l’insalubrité et des conditions de vie précaire de la rue.

Les services de l’action sociale d’Oran, avec ses psychologues et ses techniciens de la santé, mènent depuis avant-hier une vaste opération de ramassage des sans-abris et des personnes errantes. Une opération qui est menée conjointement avec les services de police et des membres du Croissant-Rouge algérien.
Le but de cette opération est d’apporter une protection pour une durée déterminée aux personnes fragiles et exposées, notamment en cette période de panique face à l’apparition de l’épidémie de choléra. Les personnes sans domicile fixe seront orientées vers des centres spécialisés, bien que ces derniers connaissent un véritable manque de places. L’initiative reste assez noble, les sans-domicile fixes pourront apprécier un repas chaud et un toit qui les changera de la situation précaire à laquelle ils sont confrontés dans les rues de la ville.
J. M.