L’Algérie a décidé de rappeler « immédiatement » pour consultations son ambassadeur en France, suite au caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises qui sont des « attaques contre le peuple Algérien et ses institutions, dont l’Armée nationale populaire », indique mercredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« Le caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises, dont les derniers en date sur France 5 et la Chaîne Parlementaire, le 26 mai 2020, en apparence spontanés et sous le prétexte de la liberté d’expression, sont en fait des attaques contre le peuple Algérien et ses institutions, dont l’ANP et sa composante, la digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN)« , précise la même source. « Pour ces raisons, l’Algérie a décidé de rappeler immédiatement en consultations son ambassadeur en France« , conclut le communiqué du MAE.

Communiqué du ministère des affaires étrangères

Les deux documentaires en question ont été diffusées presque simultanément, hier(mardi) soir. Le premier, « Algérie, les promesses de l’aube« , a été programmé sur LCP (La chaîne parlementaire) aux environs de 19h40 (heure algérienne) et a été suivi d’un débat. Le second, « Algérie, mon amour« , a été diffusé sur « France 5″aux environs de 20h (heure algérienne) et a été suivi d’un débat avec le réalisateur Mustapha Kessous et un journaliste du quotidien français « Le Monde ».