La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mis en place un plan spécial incluant une série de mesures pour assurer le bon déroulement des épreuves du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) qui débuteront lundi, a indiqué dimanche un communiqué de ce corps de sécurité.

“Afin d’assurer le bon déroulement de l’examen du BEM, la DGSN a mis en place un dispositif sécuritaire pour veiller à la sécurisation des centres d’examen et au renforcement de la présence sur le terrain des forces de la Police et assurer l’escorte et la sécurisation du transport et de la distribution des sujets ainsi que le transfert des copies de réponses vers les centres de collecte à la fin de chaque épreuve”, a précisé le communiqué.

Dans le même sillage, “les équipes présentes sur le terrain assureront la fluidité du trafic routier à travers les principaux axes et routes menant aux établissements éducatifs et aux centres d’examen”.

A ce titre, la DGSN appelle les conducteurs à “éviter l’arrêt et le stationnement anarchique devant les centres d’examen pour ne pas obstruer le trafic routier”. Près de 740.000 candidats se présenteront, à partir de lundi, aux épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) Session juin 2022, répartis sur 2.800 centres d’examen.