Une enveloppe de 440 millions de DA a été affectée à la réalisation de 53 opérations de développement à travers six (6 ) communes des daïras de Dellys et Baghlia, à l’est de la wilaya de Boumerdes, a-t-on appris auprès du wali.

Inscrite au titre des Plans communaux de développement (PCD) pour l’exercice 2018, cette dotation financière a été repartie à raison de 90 millions de DA destinés à la réalisation de 10 actions de développement dans la commune de Dellys (siège de daïra de Dellys), au moment où la commune de Ben Choud, relevant de la même daïra, a bénéficié d’une dotation de 75 millions de DA pour le financement de sept opérations, contre 85 millions de DA à la commune d’Afir pour la réalisation de 11 opérations de développement, a indiqué Abderrahmane Madani Fouatih, dans une déclaration à l’APS, en marge d’une visite de travail dans les daïras de Dellys et Baghlia. Une autre dotation de 64 millions de DA a été destinée à la commune de Baghlia pour le financement de huit opérations de développement, contre une enveloppe de 70 millions de DA au profit de la commune de Taouergua, affectée à la réalisation de 10 opérations, tandis que la commune de Sidi Daoud a été destinataire d’une enveloppe de 61 millions de DA pour la réalisation de 10 opérations de développement à son niveau. Selon le chef de l’exécutif, une grande partie de ces opérations de développement portent sur la réalisation de stades de proximité dotés de gazon synthétique, la réhabilitation et entretien de réseaux AEP, le revêtement de routes et l’ouverture de voies en zones montagneuses, outre la réalisation de marchés de proximité au titre de l’éradication du marché informel, et d’annexes communales, ainsi que l’entretien et la réhabilitation d’écoles primaires, et de salles soins, entre autres. Le wali de Boumerdes n’a pas manqué, lors de l’examen avec les élus des programmes de développement proposés à chaque commune, d’exprimer sa «disponibilité» à l’affectation de dotations financières supplémentaires aux communes qui auront prouvé leur «sérieux» dans la prise en charge des projets qui leur ont été affectés, en les lançant en travaux avant fin 2018, a-t-il assuré. Il a souligné, en outre, le rôle «capital» des élus dans la détermination des besoins réels de chaque commune, signalant que ces rencontres de proximité visent à insuffler une dynamique de développement local susceptible d’exploiter au mieux les différentes formes de financement possibles, afin de promouvoir la première cellule de la wilaya au rang de «communes modèles en matière de développement», selon son expression.