Le nombre d’abonnés de l’opérateur téléphonique Mobilis compte 19 millions, soit une augmentation de 8,9% par rapport à l’année passée, a annoncé, avant-hier, Adel Doukali, Président-Directeur général d’ATM Mobilis, lors de son exposé devant la Commission des transports et des télécommunications de l’Assemblée populaire nationale (APN). Le PDG d’ATM Mobilis a également déclaré à la commission un chiffre d’affaires de l’ordre de 115 mds DA et de 2,7 millions abonnés (2 G), de 6,5 millions d’abonnés (3G) et de 9,8 millions d’abonnés (4G) avec un bénéfice de 11,3 mds DA.
Il a ainsi souligné que Mobilis est devenu leader sur le marché en termes de chiffre d’affaires ou de nombre d’abonnés, en ce sens qu’«elle a été classée, au cours des années 2018 et 2020, par l’Autorité de régulation de la Poste et des Communications électroniques (ARPCE), pour la deuxième fois, premier opérateur en matière de service Internet et de couverture complète en quatrième génération dans 48 wilayas».
Mettant en relief les investissements de l’entreprise, Adel Doukali a précisé que «l’entreprise a investi 152 mds DA durant les quatre dernières années». Rappelant que «Mobilis compte 11 213 points de vente agréés pour 19 millions d’abonnés et soutient la société civile et nombre d’associations sportives et culturelles». Lors de la présentation du bilan de l’entreprise, le PDG a affirmé que Mobilis poursuit la mise en œuvre de sa stratégie en vue d’améliorer et diversifier ses offres en matière de téléphonie mobile dans le but de diffuser et généraliser l’utilisation des nouvelles technologies de l’information (TIC), notamment en faveur des opérateurs privés, professionnels et entreprises, de manière que tout client trouve l’offre qui lui convient et en assurant un service de qualité.
Pour ce qui est de la technologie, Adel Doukali a souligné que Mobilis «tente de développer ses capacités créatives pour fournir des contenus éducatifs, culturels et de divertissement accessibles au grand public», ajoutant qu’en dépit de la pandémie, l’entreprise a poursuivi ses efforts afin de permettre à ses clients de communiquer à distance pendant le confinement.
Il a également insisté sur le fait que l’opérateur Mobilis assure la meilleure couverture des régions rurales du Sud, défiant les facteurs climatiques et les spécificités géographiques y compris celles qui ne réalisent pas de rentabilité commerciale.
Toutefois, il a avoué en filigrane que le projet ambitieux de la 5G n’était pas actuellement à l’ordre du jour, estimant que ce sujet, «extrêmement important et très sensible», exige «l’unification de services compétents et un budget pour sa réalisation». Mobilis «a d’autres priorités au vu de la situation actuelle». <