Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA) a présenté, avant-hier soir, son deuxième numéro du «TNA Forum» sur le thème «l’utilisation des mécanismes du théâtre dans le processus éducatif». Cette rencontre virtuelle a été animée par le critique de théâtre Boubakeur Sekini, qui s’est penché sur les mécanismes du théâtre qui doivent être utilisés positivement dans les établissements d’enseignement et de formation.
Boubakeur Sekini dira à ce propos que dès le début, «l’être humain a instrumentalisé l’expression scénique, en mettant en scène ses expériences quotidiennes, ses préoccupations actuelles et ses aspirations futures».
Il expliquera ainsi : «L’être humain a ainsi considéré la pratique du théâtre comme une nécessité expressive et un comportement social jusqu’à ce que cela devienne une partie intégrante de son mouvement social dans la catégorie d’expression culturelle. L’expression scénique va ainsi jouer un rôle important dans l’incarnation de son identité culturelle depuis l’émergence de la civilisation humaine et ses balbutiements jusqu’à l’instauration de frontière géographique dans la civilisation actuelle».
Dans le même contexte, l’intervenant précisera que «plus important que cela, l’être humain dans ses pratiques quotidiennes explore les besoins et les désirs qui le motivent, donc il maintient sa nature humaine et évite l’animalisme. De ce fait, il incarne dans la réalité collective et sociale sa conscience et tous les spectres de la continuité de son existence».
Il estime ainsi que «le but de tout travail théâtral, qu’il soit destiné à des adultes ou à des jeunes, est de construire la communication comme une base pour la poursuite du processus d’initiation par le spectateur naturellement. Et cela a été indiqué par la théorie réceptrice sur le quatrième créateur, le public, selon l’expression de «Mirhold». Boubakeur Sekini ajoute que «cette thèse est basée sur le fait que l’art du théâtre est une forme professionnelle, productive et consommatrice, contribuant au développement de nombreux concepts liés au processus d’endoctrinement, tels que le théâtre éducatif, le théâtre scolaire, le théâtre méthodique ou le rôle du théâtre dans le développement des compétences de l’élève».
A partir de ce constat, l’animateur de ce deuxième forum virtuel du TNA souligne qu’ «à partir d’ici, nous notons qu’il existe une relation étroite entre le théâtre et le processus éducatif, le processus d’interprétation dans le théâtre doit être ouvert à d’autres niveaux. C’est-à-dire de l’environnement social à l’espace éducatif, et donc nous posons une série de questions pour y parvenir, alors quels sont les mécanismes du théâtre qui doivent être employés positivement dans l’institution éducative et formatrice ?».
Le critique s’attaquera au sujet de la promotion de la fonction théâtrale dans le processus éducatif et aussi que les outils pédagogiques disponibles dans le théâtre dans lequel le processus de développement des compétences de l’enfant/étudiant est réalisé. n