L’administration de deux doses de vaccin est indispensable pour protéger contre le variant Delta du coronavirus, a déclaré, mercredi, l’Agence européenne des médicaments (EMA), appelant les Etats membres de l’Union européenne à accélérer leur programme de vaccination. « Des données préliminaires suggèrent que les deux doses d’un vaccin contre le Covid-19 (…) sont nécessaires pour fournir une protection adéquate contre le variant Delta », a déclaré l’Agence dans un communiqué, ajoutant que « le respect du programme de vaccination recommandé est indispensable pour bénéficier du plus haut niveau de protection ». Le variant Delta du coronavirus représentera 90% des cas de Covid-19 d’ici la fin du mois d’août, a estimé dans un communiqué le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Or, selon l’ECDC, dans plus de dix pays de l’Union européenne, près de 30 % ou plus des personnes de plus de 80 ans n’ont pas encore terminé le programme de vaccination recommandé. « Il est essentiel que les pays accélèrent leur programme de vaccination, y compris l’administration de deuxièmes doses lorsque recommandé, ainsi que de combler les lacunes et de freiner les opportunités d’émergence de variants aussi vite que possible », a souligné l’EMA. Le régulateur européen recommande l’administration de deux doses pour les vaccins Comirnaty (Pfizer), Spikevax (Moderna) et Vaxzevria (AstraZeneca).