Deux employés chinois d’une société minière ont été enlevés dans l’ouest du Niger dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué lundi le gouverneur de la région. « Deux ressortissants chinois ont été enlevés dans la nuit (…) par des hommes armés à Mbanga », un village de l’Ouest nigérien a déclaré Tidjani Ibrahim Katiella, le gouverneur de Tillabéri, région située dans la zone dite des « trois frontières », entre Niger, Burkina Faso et Mali. Les Chinois enlevés « ont un permis de recherche d’or » et « ont déjà reçu des avertissements (des groupes armés pour quitter la zone) mais ils ont refusé de rentrer », a ajouté le gouverneur, cité par des médias, affirmant que l’identité des assaillants et le nombre des ravisseurs n’étaient pas connus. Le dernier rapt d’un ressortissant chinois dans le pays remonte au 6 juillet 2007. Il s’agissait d’un employé de la China Nuclear Engineering and Construction Corporation (CNEC) qui menait des activités de recherche d’uranium dans la région d’Agadez (Nord)