Le projet de réalisation d’une station de dessalement à Bejaia avance à pas résolu, selon un avis partagé des entreprises engagées sur le terrain, qui fixent son taux de progression à près de 50 %, a-t-on appris lundi de la wilaya.
«Les travaux de terrassement ainsi que ceux inhérents à la mise en place des canalisations et ceux portant sur le confortement de l’assiette du projet sont achevés», selon la cellule de communication de la wilaya, qui se dit «optimiste» quant à la livraison du projet dans les délais contractuels impartis, 28 mois en l’occurrence.
Conduit par un groupe d’entreprises publiques regroupant Algerian Energy compagny (EAC), l’Entreprise nationale des Canalisations (ENAC) et la Société Algérienne de Réalisations de projets Industriels (SARPI), le projet, implanté à hauteur de la région balnéaire de Tighremt, à 45 km à l’ouest de Bejaia, a été élaboré de sorte à produire 300.000 M3 d’eau potable à toutes les communes de la wilaya, notamment à celles qui vivent des stress hydriques récurrents, à l’instar de la région occidentale de la wilaya.
A terme, cette station va contribuer à résoudre le problème de l’alimentation en eau potable de cette wilaya et lui permettra de cesser de compter sur les apports pluviométriques ou provenant des forages, affirme-t-on à la wilaya. Cette station est mise en œuvre au titre d’un programme d’urgence décidé par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune au profit de cinq wilayas dont Bejaia. n