Les premiers essais pour la mise en service de la station de dessalement de l’eau de mer à El-Marsa (Alger Est) ont été lancés samedi, a indiqué un communiqué du Groupe Sonatrach supervisant ce projet.
Ces essais ont été lancés à l’occasion de la visite de travail et d’inspection effectuée par le PDG de Sonatrach, Toufik Hekkar, à la station où il a donné le coup d’envoi des premiers essais d’efficacité et de mise en service de cette station dont la capacité est de 12.000 m3, pour une première étape, un chiffre appelé à atteindre les 60.000 m3 après la mise en service définitive, précise la même source.
La réalisation de ce projet, confié à Sonatrach, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’urgence face au stress hydrique. Cette station contribuera à la consolidation des capacités d’alimentation et de distribution d’eau potable au profit des Algérois.
La station de dessalement de l’eau de mer d’El-Marsa est l’un des projets «stratégiques et vitaux» supervisés par les filiales de Sonatrach, en tête desquelles «Algerian energy company» (AEC), souligne le communiqué, rappelant les efforts de Sonatrach visant, à travers le soutien au contenu local, à «asseoir des bases solides devant réaliser une véritable stratégie industrielle en matière de dessalement de l’eau de mer en Algérie».