Le président de la République Abdelmadjid Tebboune observe, depuis hier, un confinement volontaire d’une durée de cinq jours, indique un communiqué de la Présidence de la République, précisant que cette démarche préventive a été recommandée au chef de l’Etat par le staff technique médical de la Présidence, après avoir constaté des cas de contamination chez plusieurs cadres de cette institution et du Gouvernement. «Après avoir constaté que plusieurs cadres supérieurs de la Présidence de la République et du Gouvernement présentent des symptômes de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19), le staff médical de la Présidence a recommandé au président de la République d’observer un confinement volontaire pour une période de 5 jours à compter du 24 octobre 2020», indique, en effet, le communiqué rendu public hier. Avec cette mise en isolement sanitaire de Abdelmadjid Tebboune, le Conseil des ministres d’aujourd’hui est donc systématiquement annulé, à l’instar de ce qui s’était passé dimanche dernier lorsque cette réunion hebdomadaire n’a pas eu lieu, pour la première fois depuis qu’elle est présidée par M. Tebboune. Un report dû à l’agenda intensif du programme du président de la République, mais aussi pour des «raisons techniques», avait justifié un communiqué de la Présidence de la République.
Le confinement volontaire du chef de l’Etat devrait également avoir un impact sur son agenda immédiat. A l’exemple notamment de l’ouverture de la salle de prière de la Grande mosquée d’Alger, prévue le 28 octobre, à la veille de la fête du Mawlid ennabaoui, dans le cadre des nouvelles mesures d’assouplissement du confinement décidées il y a quelques jours. Cette opération se fera visiblement sous la houlette du Premier ministre Abdelaziz Djerrad. n