Le bilan de l’explosion qui a détruit une grande partie du port de Beyrouth a encore augmenté pour atteindre 154 morts, rapporte vendredi l’agence de presse officielle NNA en citant le ministre de la Santé libanais. Le ministre, Hamad Hasan, a déclaré qu’environ 20% des quelque 5.000 personnes blessées par l’explosion de mardi avaient nécessité une hospitalisation et que 120 d’entre elles se trouvaient dans un état grave, ajoute la même source. Dans un précédent bilan, le ministère libanais de la santé a indiqué jeudi qu’au moins 137 personnes ont été tuées et 5.000 autres blessées dans la gigantesque explosion dévastatrice dans le port de Beyrouth survenue mardi. Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth et des autorités douanières ont été placés en détention dans le cadre de l’enquête sur l’explosion, selon le procureur militaire, Fadi Akiki. Il s’agit de « responsables du conseil d’administration du port de Beyrouth et de l’administration des douanes, et des responsables des travaux d’entretien et des (ouvriers) ayant effectué des travaux dans le hangar numéro 12 », où étaient stockées les tonnes de nitrate d’ammonium, a précisé le procureur militaire Fadi Akiki dans un communiqué.