Le président de Réseau algérien pour la défense des droits de l’enfant, « Nada », a indiqué hier à Reporters que son association participe actuellement à la création d’un réseau régional pour les droits de l’Homme baptisé « Réseau régional pour la démocratie, le développement et les droits de l’Homme ».

Abderrahmane Arrar a précisé que cette initiative associative est le résultat de concertation entre différentes organisations et groupes de la société civile du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Mena). Il a ajouté que ce réseau a pour objectif de promouvoir la culture des droits humains et des libertés en Algérie et dans le continuum Maghreb-Machrek.

La première rencontre a eu lieu à Amman en Jordanie où les participants ont insisté sur « la nécessité de renforcer le rôle de la société civile » dans la préservation et la promotion des droits de l’Homme et de la justice sociale dans les pays concernés. Le réseau régional de la démocratie, du développement et des droits de l’Homme a fait observer M. Arrar sera un lieu de proposition et une source de propositions et de recommandations aux décideurs des pays de la région.
Un bureau exécutif a été installé pour la gestion des affaires du réseau. Il sera coordonné par Al Hayat Center Monitor de Jordanie, du moins pendant la période de fondation et pour le développement des stratégies d’action.